Ce n’est pas le cas pour chaque pays mais pour la majorité, l’entrée et le séjour sur leur territoire exige l’obtention d’un visa.

Dans certains cas, le visa est obligatoire

Il arrive même que la présentation d ‘un visa valide, officiel ne garantit pas l’entrée ou le séjour, car les autorités aux frontières peuvent invoquer des motifs justifiant le refus d’admission de tel ou tel demandeur dans le pays. D’un autre côté, toute demande n’aboutit pas toujours à une délivrance de visa. Pour des raisons bien précises, le visa peut être refusé, notamment lorsque l’autorité diplomatique relève des incohérences dans la demande, des erreurs, des intentions de tromper sur le motif du séjour etc. Le refus peut être suite au fait que le demandeur a un passé lourd et a donc un casier judiciaire.

Quel est le rôle du visa ?

La question du visa relève de l’immigration, il est donc essentiel pour que les autorités d’un pays puissent avoir le contrôle des types de personnes qui entrent et séjournent sur son sol. Aussi, si un individu quelconque représente une menace pour la sécurité et peut provoquer des troubles d’ordre social, politique ou religieux, le pays peut refuser la délivrance du visa. Si le profil d’un demandeur semble être un risque d’immigration irrégulière, son visa lui sera refusé obligatoirement. Dans tous les cas, un pays est tout à fait libre d’accepter ou de refuser l’entrée de quiconque sur son territoire.

Quelques cas à connaître

Par rapport au visa, il faut savoir que l’Arabie Saoudite est particulière du fait que le visa est uniquement délivré aux hommes d’affaires et aux musulmans qui viennent faire le pèlerinage annuel à la Mecque et Médine. Les seules autres personnes qui peuvent entrer dans le pays sont les proches habitant à l’étranger et qui désirent rendre visite à leurs familles. Ce pays ne délivre aucun visa de tourisme, à qui que ce soit. Et parmi ces personnes qui peuvent obtenir un visa, si quelqu’un présente un passeport où figurent des visas ou des tampons israéliens ou s’il est d’origine israélienne, le visa lui sera refusé. Il y a des cas également où un pays réclame un visa aux ressortissants d’un pays où on leur exige aussi un visa d’entrée.

Le refus de visa : les raisons et les recours

Outre les raisons citées plus haut, un visa peut être refusé à un demandeur tout simplement parce que celui-ci vient d’un pays avec lequel le pays où il souhaite aller n’est pas en bons termes diplomatiquement parlant. Mais le motif de refus peut provenir du pays hôte lui-même, dans les cas où il y a de graves problèmes d’immigration dans le pays. Certains services des visas sont parfois confrontés à des cas de corruption active ou passive de quelques agents dans le but d’obtenir un visa. Le recours contre un refus de visa est une disposition accordée par certains États uniquement, afin de leur donner une chance de s’expliquer ou de produire d’autres documents nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *