Ce village authentique situé dans les Cévennes qu’est Saint-Jean-du-Gard fut imprégné par les conflits de religions tels que la guerre des camisards. On y retrouve encore aujourd’hui de nombreux monuments qui tracent ces histoires comme le vestige d’un clocher d’une église romane. Aujourd’hui, le village de Saint-Jean-du-Gard se trouve dans un cadre naturel plaisant où il fait bon vivre. Si vous désirez partir à la découverte des monuments et sites touristiques de Saint-Jean-du-Gard, en voici quelques-uns.

Où séjourner ?

Pendant votre voyage à Saint-Jean-du-Gard, vous pouvez loger dans un hôtel ou dans un gîte. Si vous voulez suivre la tendance, alors vivez dans un camping à Saint-Jean-du-Gard. Parmi les bonnes adresses dans la région, comptez le camping Les Plans situé à seulement 5 kilomètres du village. Ce camping de Saint-Jean-du-Gard accessible sur https://www.camping-saint-jean-du-gard.fr/ dispose d’un bon emplacement. Il est au bord de la rivière avec une plage privée équipée de transats. Le domaine met à la disposition de ses visiteurs un vaste espace aquatique avec trois piscines chauffées, un espace de jeux pour les enfants, un château gonflable aquatique, des terrains de sports, des jacuzzis, une pataugeoire géante, etc. Pour ce qui est des hébergements, le camping propose des locatifs confortables pouvant accueillir toute une famille comme les bungalows, les mobil-homes, les cottages… Ces hébergements sont équipés de lave-vaisselle et de téléviseur. Si vous prévoyez d’emporter votre tente ou camping-car, vous pouvez l’installer aisément dans l’un des emplacements ombragés de l’établissement. Quand l’envie de cuisiner n’est plus là, vous pouvez manger dans le restaurant du camping. Enfin, le domaine offre diverses animations tout le long de l’année.

Le château de Saint de Jean

Parmi les monuments à voir absolument à Saint-Jean-du-Gard, il y a le château de Saint de Jean qui était jadis la demeure des suzerains de Saint de Jean comme le maréchal de Thoiras, Bâville, le duc de Rohan et le maréchal de Villars. Après avoir été brûlé en 1560 par les armées royales, le château fut rétabli et agrandi au XVIIe siècle. Le château est donc le témoin de l’histoire des batailles de religion cévenoles. À noter que vous ne pouvez pas directement visiter ce château, mais vous pouvez tout de même l’observer de l’extérieur.

La Maison Rouge

Bâtie en 1838, la Maison Rouge fut le dernier atelier de soie française où on tirait la soie. La filature a définitivement fermé ses portes en 1965 et elle est devenue un musée important accessible au public depuis 2017. La Maison Rouge se démarque par son décor et ses qualités architecturales uniques. Vous y verrez notamment des archivoltes moulurées munies de clefs sculptées et un grandiose escalier en fer à cheval. La Maison Rouge reste aujourd’hui un monument majeur incontournable de l’industrie cévenole.

La tour de l’Horloge

Ce vieux clocher est tout ce qui reste de l’église romane édifiée au XIIe siècle par les religieux de Saint-Gilles. L’église fut dédiée à Saint-Jean-Baptiste et elle a été démolie durant les batailles de religions en 1560. En parcourant la Grand’Rue, derrière la Tour de l’Horloge, vous pouvez admirer plusieurs résidences anciennes qui ont su garder leurs jolies portes des XVIIe et XVIIIe siècles équipées de leurs serrures et marteaux aux formes variées.

La Maison du Vicaire

La Maison du Vicaire se trouve également dans le plus vieux quartier du village, derrière la Tour de l’Horloge. Il s’agit d’une ancienne maison où résidait jadis le vicaire de la ville. La communauté catholique s’y rejoignait pour honorer la messe après la destruction de l’église et jusqu’à ce qu’une nouvelle soit édifiée entre 1560 et 1685.

La fontaine de Stevenson

Cette fontaine a été créée à la mémoire de Robert Lewis Stevenson. Cet écrivain écossais célèbre pour avoir parcouru les Cévennes avec son âne en 1878. En départ du Puy-en- Velay, après 12 jours de marche à pied, il est arrivé à Saint-Jean du-Gard en suivant le chemin connu actuellement sous le non de GR70 ou le chemin de Stevenson que vous pouvez essayer si vous aimez les longues randonnées.

La place Carnot

Un temple qui fut bâti par l’architecte M. Renoux se trouve sur cette place. Ce temple se distingue par sa façade néoclassique hors du commun. Juste à côté se trouve le Monument aux Morts qui est l’œuvre du célèbre ornemaniste Carli. Ce monument témoigne la participation des Cévennes au carnage de la Grande Guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *